Anne-Laure THOMAS

La génération « Y » et son impact

In Savoirs de conf' on 10 novembre 2011 at 15:16

Web & Entreprise, Lorient, 8 novembre 2011, conférence #1 : génération Y et impact sur les entreprises.

N’hésitez pas regarder la conférence enregistrée en introduction de ce billet.

http://www.youtube.com/user/LorientTechnopole#p/u/0/NISCEczW8Oo

Benjamin Chaminade spécialiste en génération « djeuns » nous présente donc la « Y » parfois également appelée génération  «C (comme connecée) ainsi que celle des digital natives pour nous amener à réfléchir sur les impacts de son entrée dans les entreprises et sur le « travail » (bien que selon lui et pour toutes les raisons développées après, on ne peut plus parler de travail).

Les premiers sont nés avec l’internet, les seconds y ajoutent la mobilité, les premiers attendent du travail une expérience (et non une carrière) les seconds un  plaisir et l’entreprise devient un moyens mais en aucun cas une fin.

C’est donc un système de valeurs entier qui est entrain de changer en regard de la génération X (dont il nous affuble d’un nom provocateur « génération Prince Charles ») et de ce fait, l’entreprise d’aujourd’hui et de demain doit revoir son modèle de fonctionnement pour intégrer ces nouveaux collaborateurs.

Avec l’avènement des Smartphones et autre device portables, leur présence continuelle au fond des poches ou dans une sacoche, l’accès aux informations c’est partout et tout le temps, quand je veux, où je veux. Travailler et vivre finissent par s’entremêler et l’entreprise devient un lieu de partage et d’échanges éphémères basé autour d’une nouvelle unité : le projet. Ce ne sont plus ni les compétences ni les postes qui construisent l’expérience de cette génération, ce sont les projets auxquels ils vont collaborer.

Benjamin appelle cet état d’esprit nouveau l’occupassion.

Ce « shift » dont il explique les tenants et aboutissants sur son blog est de nature à remettre en cause un grand nombre de paramètres actuels, de la carrière au contrat, du management aux valeurs, c’est un profond remaniement qui est entrain de s’opérer. « Le travail n’est plus un lieu mais un mode de vie » qui doit véhiculer des valeurs et du sens.

L’humain au centre de l’entreprise est selon lui après des années de promesse devenu enfin une réalité, une entreprise qui doit rendre ses collaborateurs responsables et les encourager à collaborer pour répondre à ce nouvel enjeu.

Ce que cela m’inspire pour la pratique de mon métier :

Cette génération bien évidemment, mais pas uniquement, l’environnement actuel global dans lequel les entreprises évoluent remettent aussi profondément en cause la manière dont les personnes se formeront et seront formées demain. Si nous ne prenons pas conscience de ce changement, nous ne pourrons pas répondre à leurs besoins.

Ainsi, la formation continue tout au long de la vie n’a jamais autant pris son sens qu’aujourd’hui. Cette génération connectée en permanence à ses pairs, ses amis, sa famille, ne peut plus apprendre comme nous apprenions nous auparavant.

Comment proposer à ces personnes qui en 2 clics peuvent accéder à une base de données d’informations gigantesque, ou bien poser une question et obtenir une réponse d’un collègue, un modèle ou la formation est un événement ponctuel voire extra ordinaire (au sens sortant de l’ordinaire du travail) octroyé par un manager sur la base d’une évaluation annuelle par exemple et se passant entre 4 murs, isolées des affaires sur 2 ou 3 jours ?

Là où la génération précédente attendant avec impatience la bouffée d’oxygène générée par ces journées de formation qui la sortait de son cadre habituel et lui permettait de rencontrer de nouveaux collègues, cette génération Y considèrera ces occasions comme de vrais « loft story » où l’enfermement sera vécu comme contreproductif et inintéressant.

Un modèle qui met le formateur en seul détenteur du savoir est également inconcevable pour ces nouveaux collaborateurs.

Même le elearning tel que vécu aujourd’hui dans les entreprises ne sera pas la réponse à leurs besoins de formation. Les modules prédéfinis et non ouverts, non collaboratifs ne suffiront pas.

Mais c’est une bonne nouvelle et je dirais même une excellente notamment pour 80% des entreprises en France qui sont à taille humaine et pour lesquelles former est un enjeu de taille (coût, remplacement des absences, intégration à la charge de travail).

Car c’est cette génération qui va faire bouger le savoir et le faire circuler, elle va prendre en charge cette responsabilité car elle n’aura appris que comme ça. En imposant peu à peu son mode de travail multi projets, elle va accélérer les échanges de connaissances.

Pour les TPE et PME dont les moyens sont limités en formation, avoir de tels collaborateurs devient un atout concurrentiel important. La formation devient partie intégrante du travail, se construit de l’intérieur et peut rayonner ainsi à l’extérieur. Ils n’attendent pas pour apprendre, c’est à l’entreprise d’apprendre à capter et organiser le savoir pour capitaliser.

Je dis donc « bienvenue à cette génération » qui ouvre de nouvelles voies de savoirs.

Mais l’entreprise est-elle prête ?

Vous le saurez en suivant mon prochain billet consacré à l’intervention de Serge Soudoplatoff qui nous donne des éléments de réflexion quant à la maturité des entreprises en matière de mode de travail 3.0

En attendant, n’hésitez pas à partager votre sentiment sur cette vision du travail dans les commentaires, je vous lirai et répondrai avec plaisir.

Advertisements
  1. […]  la génération y pour le travail, le cloud remet en cause une façon d’aborder l’informatique au sein […]

  2. BOnjour Anne-Laure, de nouveau Chaminade et non cheminade

    • Bonjour Benjamin, toutes mes excuses, erreur réparée, vous avez regagné votre double A ce qui est en ces temps de crise une excellente nouvelle ! Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :